Partagez
Aller en bas
avatar
Rodeur
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Grimoire de Senlu: Chapitre Un port libre

le Lun 18 Juin - 11:37
Les ragots de “la libération du port” racontés par un barde-voyageur.

Cela faisait maintenant longtemps qu’aucune nouvelle du Port n’ était arrivée à Commercia. Des rumeurs plus folles les unes que les autres circulaient dans les tavernes. Certains, pour un sou, allaient même jusqu’à prétendre que des pirates venus Threnghaal avaient massacré la cité. L’angoisse et la peur commençaient à gagner les cœurs de la populace et ce à juste titre.

Décidant que la situation ne pouvait rester en l’ état et la milice étant trop occupée par ses affaires internes, un groupe d’aventuriers fut dépêché pour y connaitre le fin mot de cette histoire. La quête de nos héros commença cependant bien mal quand ils s’aperçurent que la route antique qui menée au port était pour on ne sait quelle obscure raison, bloquée. Ils n’eurent donc d’autre choix que d’emprunter un sentier quasiment oublié de tous qui passait par la forêt Est de Commercia.

La nature et le temps avaient ici repris leur droit. De nombreuses créatures rodaient dans les sous bois et peu était les téméraires qui osaient s’y aventurer. On raconte que nos aventuriers aient fait couler le sang d’une centaine de loups et d’un nombre encore plus impressionnant d’homme-garous afin d’ émerger de l’autre coté de cette forêt qui fut nommée Thornahel par l’un d’eux. Il est dit également que la forêt fut une épreuve si éprouvante tant sur leur résistance physique que sur leur moral que des dissensions apparurent se soldant par la séparation de notre groupe.

Réduit de moitié, nos aventuriers que nous appellerons plus tard les “Libérateurs” arrivèrent à l’entrée Est du port pour y trouver une ville réduit à l’esclavage et la servitude. La rumeur des pirates était elle donc vrai? Voir ainsi les hommes exploités comme des animaux et les femmes violées alimenta en eux une colère et un besoin de justice implacable. Malgré une infériorité numérique écrasante le groupe se lança dans la traque des mécréants. L’effet de surprise de leur coté, ils tendirent embuscades sur embuscades, affaiblissant petit à petit les tortionnaires de la Ville jusqu’à la confrontation final avec le “capitaine” de cette bande. On ne retrouva d’ailleurs jamais celui-ci et bien d’autre rumeurs courent quand au sort qu’il a subit, cependant ceci est une autre histoire. Quand à nos “Libérateurs” on ne sait pas grand chose non plus. Les marins parlent d’un demi elfe énigmatique maniant l’arc telle Tholga, d’un humain au sourire franc se lançant dans la mêlée telle Fardus, et d’une elfe noire se déplaçant sur le champs de bataille telle Minuit.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum